Les Madeleines de rêve

Un de mes pâtissiers fétiches, c’est Philippe Conticini. Notamment parce-que j’aime beaucoup sa Pâtisserie des rêves, mais aussi parce-que, parfois, il nous livre quelques uns de ses secrets. Ici, on s’approprie la recette des Madeleines de rêve auxquelles on va rajouter des pépites de chocolat. Ce week-end, c’est donc un plaisir, tout en douceur…

Cette recette de Madeleines dont Philippe Conticini est le créateur, je la fais très souvent. Non seulement pour mon propre plaisir, mais aussi et surtout parce-qu’on m’en redemande! Alors, certes, je n’ai pas percé le mystère de la bosse parfaite (même s’il est vrai que je suis sur le bon chemin), mais il n’empêche que ces petites douceurs beurrées et vanillées ne laissent personne indifférent. Si la préparation de la recette n’a en soi rien de bien compliqué, le plus difficile est encore de patienter durant le temps de repos de celle-ci…
Bon, alors si on veut des Madeleines pour le goûter, il va falloir s’y mettre!

Les Madeleines de rêve

Cette recette nécessite un temps de repos allant de 3 à 4 heures.

Pour 26 madeleines environ, il vous faudra :
_ 135g de beurre fondu
_ 3 oeufs (soit 150g)
_ 140g de sucre
_ les grains d’une gousse de vanille
_ 2 c. à s. de miel toutes fleurs (j’utilise personnellement du miel d’acacias)
_ 1 c. à s. d’huile d’arachide (une huile neutre)
_ 125g de farine
_ 1/2 sachet de levure
_ 5cl de lait demi écrémé à température ambiante
_ 2 pincées de fleur de sel
_ Des pépites de chocolat (à votre convenance)

_ On met le beurre à fondre dans une petite casserole, puis on le laisse tiédir (jusqu’à environ 40°C si vous avez un thermomètre).
_ Pendant ce temps, on fouette les oeufs avec le sucre, la fleur de sel, le miel et les grains de vanille jusqu’à blanchissement du mélange.
_ On ajoute la cuillère d’huile d’arachide puis, petit à petit, la farine et la levure tamisées ; puis le beurre fondu.
_ Une fois le tout bien lié, on ajoute les 5cl de lait. On filme la surface de notre préparation qu’on va laisser au réfrigérateur pendant 3 à 4 longues heures.
La cuisson n’est pas celle préconisée par la recette de Philippe Conticini car malgré ses conseils, je ne parvenais pas à obtenir la bosse, si chère à la madeleine. Cette technique je l’ai établie en mêlant diverses recettes notamment celle de Mercotte, et les résultats sont minces, mais là! La bosse se forme, elle n’est pas encore très proéminente mais c’est un début. Si vous percez le mystère de la bosse, prévenez moi.
_ Le délai est passé, on met le four à préchauffer à 220°C. Pendant ce temps, on beurre notre moule (je préfère personnellement le moule en métal avec lequel j’ai de meilleurs résultats niveau « bosse »), on rempli une poche à douille de notre préparation, puis on verse celle-ci dans les creux prévus à cet effet, environ au 3/4.
_ Juste avant d’enfourner, on sème des pépites de chocolat sur la surface de la préparation et on met au four tout de suite pour ne pas laisser le temps aux pépites de migrer au fond du moule.
_ On laisse la cuisson se faire à 220°C durant 5 ou 6 minutes puis on baisse la température à 180°C pour encore 5 minutes de cuisson.

Les Madeleines de rêve sont prêtes! Juste sorties du four, on profite du chocolat chaud encore coulant. Refroidies, on apprécie leur moelleux avec une bonne tasse de thé ou de café… Ça valait bien 4h d’attente!

À la semaine prochaine pour le prochain instant plaisir! 🙂

Duo2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s