La brioche perlée

La voilà enfin, la brioche! Et oui, vous savez comme cela a été compliqué… Et pourtant, après l’épreuve très réussie du krantz cake, je ne pensais pas avoir autant de mal à réussir ma pâte. Mais avec une volonté de fer et un peu de patience, j’y suis enfin parvenue, et je peux aujourd’hui vous proposer cette super recette pour une brioche perlée bien dodue 🙂

Il m’en aura fallu du temps, je vous l’accorde, pour vous proposer cette recette ; mais franchement, j’en suis fière! Je ne sais pas ce qui n’allait pas lors de mes premiers essais – la température ambiante trop froide/chaude? une mauvaise levure? … – et c’est bien le drame, car je suis incapable d’expliquer mes echecs!
Bon, à la fin, nous avons quand même pu déguster une superbe brioche, et c’est ça l’important finalement! 😉 Alors puisque cette recette a été celle de la réussite, il fallait bien que je la partage avec vous.

Préparation : 25 min
Repos : 1 h + 1h30 + 1h
Cuisson : 25 min

Pour une belle brioche, il nous faudra :
_ 250 g de farine T45
_ 1/2 c à café de sel
_ 1 sachet de levure boulangère Briochin® d’Alsa (c’est la seule avec laquelle j’ai obtenu un résultat correcte lors de la « levée », je ne sais pas si c’est vraiment lié, alors dans le doute…)
_ 3 oeufs + 1 pour dorer
_ 30 g de sucre en poudre
_ 125 g de beurre mou
_ du sucre perlé

farine          oeuf2  oeuf1         levureboulangere      beurre     sucrepoudre        sel

  • Dans le bol du robot, on met tous les ingrédients, excepté le beurre. Avec le crochet, on mélange 2 min à vitesse minimum, puis 8 min à vitesse moyenne.
    illu01
  • On ajoute ensuite le beurre mou coupé en morceaux, et on utilise la même technique de mélange : 2 min à vitesse minimum, et 8 min à vitesse moyenne. Elle se décolle un peu des bords, et forme une belle boule homogène et assez « compacte ».
    illu02
  • On sort la pâte du bol, on forme une boule et on la dépose dans un cul de poule propre que l’on recouvre d’un torchon. On laisse lever 1h à température ambiante.
    illu03
  • Au bout d’une heure, on « dégaze » la pâte, c’est à dire que l’on enlève l’air qui s’y est formé et qui a fait gonfler la pâte. Pour cela, on enfonce le poing dans la boule plusieurs fois, énergiquement pour chasser l’air (nos amis du Meilleur pâtissier vous le diront, c’est une étape essentielle ! 😉 : petite vidéo ici ).
  • On reforme une boule que l’on remet dans le cul de poule, et on laisse reposer au frigo pendant 1h30.
  • Après ce deuxième temps de repos, on forme sa brioche. Moi j’ai opté pour plusieurs boules que j’aiensuite disposé dans un moule à cake fariné, mais vous pouvez vous permettre n’importe quelle folie! Une fois la brioche formée, on la dore avec l’oeuf battu (que l’on garde de côté), et on laisse reposer une ultime fois durant 1h.
  • Enfin, l’attente est bientôt terminée! On préchauffe le four à 200°C. On re-dore la brioche avec l’oeuf battu que l’on a précieusement mis de côté, on la saupoudre de sucre perlé et on enfourne pour environ 25 min.
    Si jamais le haut de la brioche noirci un peu trop mais qu’elle n’est pas encore cuite, on dépose au dessus un morceau d’aluminium jusqu’à la fin de la cuisson.

    brioche

Et voilà, une boooonne brioche bien moelleuse! En espérant que vous serez plus doués que moi, et que vous n’aurez pas à vous y reprendre à 4 fois (oui, quand même!) pour déguster votre goûter 😉

À la semaine prochaine pour un nouvel instant gourmand 🙂
oneshot1

Publicités

4 réflexions sur “La brioche perlée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s