La mousse au chocolat « cul par-dessus tête » #1

Vous vous souvenez du traité de Miamologie, cette Bible de la pâtisserie dont je vous ai parlé il y a un moment déjà? Et bien j’ai décidé de me lancer, et de tenter une des recettes proposées à l’intérieur de cet ouvrage magique. C’est la mousse au chocolat « Cul par-dessus tête » qui m’a inspiré ; pourquoi « cul par-dessus tête » ? Je vous explique tout ça!

Dans le Traité de Miamologie spécial pâtisserie (qu’il vous faut absolument), il y a deux recettes de mousses au chocolat. La première (que je ne manquerais pas de tester, et cela très vite) et la « Mousse au chocolat tout à fait normale ». La deuxième, celle que j’ai réalisé pour cet article, est la « Mousse au chocolat cul par-dessus tête ».

La différence entre ces deux recettes réside dans l’ordre de travail des éléments. La première recette, comme son nom l’indique, est celle que l’on fait le plus souvent, en ajoutant les blancs en neige à la préparation au chocolat. Pour la seconde, on fait tout l’inverse, et on verse la préparation chocolatée sur les blancs montés. HAN ! Sacrilège me direz-vous ! Et j’avoue que j’étais perplexe : n’est-on pas censé suivre des règles bien strictes en pâtisserie? Et bien pas toujours, car ici, en ajoutant la préparation SUR les blancs, on obtient une mousse plus légère car cette technique, semble t-il, permet de moins « dégazer » les blancs.
On en apprend tous les jours pas vrai ? 😉

Temps de préparation : 10 min
Temps de repos : 1 nuit

Attention :

Si vous n’avez pas de robot pâtissier, demandez l’aide d’une tierce personne car l’une des étapes est difficile à réaliser seul.

Pour 4 grosses verrines ou (5 verrines) il nous faudra :
_ 125 g de chocolat noir
_ 90 g de crème liquide entière
_ 5 g de cacao en poudre
_ 125 g de blancs d’oeufs
_ 45 g de sucre glace

  • On commence par porter à ébullition la crème et le cacao en poudre, dès que ça bout, on sort du feu. On ajoute le chocolat en morceaux et on mélange jusqu’à homogénéité.
  • Avec l’aide du robot, on monte les blancs en neige. Lorsque c’est bien ferme, on ajoute le sucre glace tamisé et on continue à battre une minute.
  • C’est là que votre commis entre en scène si vous n’avez pas de robot. Car pendant que les blancs sont fouettés à petite vitesse, on y verse assez vite le chocolat, à l’aide d’une maryse. Cela doit se faire assez vite, le chocolat doit s’incorporer en une quinzaine de secondes.
  • C’est déjà terminé ! Mais avant de déguster, comme pour toute mousse au chocolat qui se respecte, on la laisse reposer au réfrigérateur. Le livre conseille 2 ou 3 h, moi je vous conseille une nuit entière, elle sera encore plus légère et se tiendra merveilleusement bien !

Je vais, bien sûr, tester la recette « tout à fait normale » afin de faire une comparaison de ces deux différentes propositions et de voir ce que chaque préparation apporte à la mousse.

À la semaine prochaine pour un nouvel instant gourmand 🙂

OneShot1

Publicités

19 réflexions sur “La mousse au chocolat « cul par-dessus tête » #1

  1. J’ai eu comme une envie de mousse au chocolat et je me suis souvenue avoir vu passer un article sur ton blog récemment. Ca fait trèèèèèès longtemps que je n’ai pas fait de mousse au chocolat, mais je me souviens parfaitement que je n’utilisais pas de crème : je faisais fondre le chocolat que j’incorporais d’abord à un mélange jaunes+sucre et ensuite j’ajoutais les blancs montés en neige ferme dans la première préparation. Je ne crois pas avoir rêvé? Tu me confirmes que cette recette existe ? En attendant, la question qui tue, que fais-tu des jaunes qui restent après ta recette ? Parce que je vais tester ça 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je confirme on peut très bien faire une délicieuse mousse sans crème! Personnellement, je trouve que ça apporte quelque chose en plus à la consistance mais ce n’est que mon avis 😉
      Pour ce qui est des jaunes d’oeufs, j’essaie de les utiliser pour dorer des brioches ou autre, mais c’est vrai que, souvent, je ne sais qu’en faire… si tu as une idée magique, je suis preneuse 😁
      En attendant, bonne préparation, et j’espère que tu vas te régaler !!

      J'aime

      • Si je la fais demain matin pour demain soir, c’est bon ? On a du monde. Pour les jaunes, il y a la recette des petits biscuits aux jaunes d’oeufs sur mon site. Ou sinon, crème brûlée. Aux carambars, c’est très bon, mais il y a plein d’autres idées de parfums. Ah oui ! et perso j’ai définitivement adopté l’oeuf entier battu pour dorer la brioche : ça rajoute du brillant ! Biz, Virginie

        Aimé par 1 personne

      • Oui parfait! Il lui faut juste quelques heures au frais pour avoir une bonne texture, … j’aimerai bien être là demain pour la déguster 😉
        Super idée la crème brûlée! J’en ai fais une pour la première fois il y a peu, à la vanille, je retenterai bien l’expérience avec un nouveau goût comme pistache par exemple, miam 😋
        Merci pour le conseil pour dorer les brioches, je ne savais pas!!

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s