La pavlova au melon

Vous connaissez la pavlova? Vous avez déjà essayé ce dessert dont l’Australie et la Nouvelle-Zélande revendiquent l’invention? Cela fait des années que je vois fleurir différentes recettes sur le net, mais je ne m’étais pas lancée jusque là, il faut dire que la meringue, ce n’est pas ce que je préfère… Mais, comme souvent, je suis rattrapée par l’équilibre des saveurs, par les textures … et finalement, je me surprend à adorer cette recette : une base de meringue mi-croquante mi-fondante, une bonne dose de crème fouettée maison, et de bons fruits de saison bien frais. Un régal !

La pavlova porterait le nom d’une ballerine russe (Anna Pavlova) qui, dans les années 20, faisait une tournée en Australie et Nouvelle-Zélande. Son succès engendrera la naissance de cette recette estivale, que les 2 pays se vantent d’avoir inventé, et pour laquelle il se battent toujours 😉
Ne prenons pas partie dans ce débat, préférons lui la recette d’aujourd’hui : la pavlova au melon ! Dans ces 2 pays, c’est un dessert souvent servi lors des fêtes de fin d’année (et oui, les saisons sont inversées, chez eux, c’est Noël en été !) ; chez nous, c’est un dessert parfait pour les repas et les goûters d’été 🙂
Cette recette délicieuse nous vient du blog Bi-gout que j’aime vraiment beaucoup !

Pour 3-4 personnes il nous faut :
La meringue :
_ 2 blancs d’oeufs
_ 100 g de sucre
La crème fouettée :
_ 165 g de crème liquide entière à 35% de matière grasse (ou 30 %, si vous ne trouvez pas plus)
_ 25 g de sucre glace
_ quelques grains de vanille (facultatif)
L’accompagnement :
_ la moitié d’un melon (et une cuillère à pommes parisienne pour faire de petites boules)
_ des miettes de crêpes dentelle pour la déco (facultatif)

  • On commence par préparer la meringue, d’autant que la cuisson est lente

    Si vous gardez vos oeufs au frigo, sortez les 1h avant pour qu’ils soient à température ambiante avant de commencer.
    On préchauffe le four à 100 °C
    On prépare une plaque recouverte de papier cuisson

  • Dans le bol du robot, on fouette les blancs d’oeufs. Quand ceux-ci commencent à mousser, on y verse le sucre petit à petit. On laisse la meringue monter et devenir bien brillante.
    De temps en temps, on arrête le robot et on soulève le fouet : si un « bec d’oiseau » se forme, c’est que la meringue est prête !
  • On la verse dans une poche à douille et on la poche sur la plaque recouverte de papier cuisson :
    – on fait plusieurs petits socles (3 à 4 avec ces quantités)
    – les socles doivent avoir une forme de nid, c’est à dire creux à l’intérieur : une fois qu’on a fait la base ronde, il suffit de refaire un tour de meringue sur le bord pour obtenir un petit « pot » qui sera parfait pour accueillir la crème et les fruits 🙂
  • On enfourne ensuite nos nids de meringues pour environ 1h30 à 100°C. On ajuste le temps de cuisson en fonction de son four : quand les meringues se décollent parfaitement de la feuille de cuisson, c’est que c’est bon! (Avec mon four, 1h15 de cuisson ont suffit).
  • On laisse les meringues refroidir pendant que l’on prépare la suite.
  • On prépare ensuite la crème fouettée (on s’assure que la crème sort du frigo et qu’elle est bien froide)
  • Dans le bol du robot, on fouette la crème liquide entière, d’abord doucement pour ne pas en mettre partout, puis on augmente la vitesse dès qu’elle monte un peu. On y ajoute alors le sucre glace et les grains de vanille. Lorsqu’elle est bien montée, comme une chantilly, c’est que c’est fini ! On doit pouvoir retourner le bol sans qu’elle bouge 😉
    Petits conseils :
    – Ne quittez jamais votre crème des yeux, elle monte vite, et peut très vite trancher (le gras se détache du lait pour former un mélange pâteux et grumeleux).
    – Préparez la crème 1h ou 2 avant la dégustation, et laissez-la au frais, elle se tiendra encore mieux.
  • Ensuite, il ne nous reste que le montage du dessert (Attention : on ne monte le dessert qu’au moment (ou 1h avant maximum) de la dégustation, ou la meringue s’imbibera de crème et deviendra molle !)
    On dépose dans chaque nid de meringue un peu de crème fouettée, et puis on y dépose de petites boules de melon (si vous n’avez pas de cuillère à pomme parisienne, faite d’autres formes, pourquoi pas de jolis triangles? ou utilisez de petits emporte pièces).
    On termine en saupoudrant quelques miettes de crêpes dentelle, juste pour la déco 😉

On peut aussi ajouter quelques gouttes de miel ou de sirop d’érable sur les fruits, mais personnellement, je trouve que le sucre des meringues est suffisant.
J’ai été étonnée car je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus sucré que cela ! Mais la crème fouettée très légère en sucre, et le melon (assez peu sucré à la base) équilibre parfaitement le tout.
Moi qui n’ai jamais goûté de pavlova avec d’autres fruits, je suis curieuse de savoir les différences, si certains d’entres vous s’y connaissent, j’attends vos commentaires 😉

J’espère que cette recette estivale vous a plu !

À la semaine prochaine pour une nouvelle recette ❤
OneShot2

 

4 réflexions sur “La pavlova au melon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s